L'Espagne, en forte croissance, promet de réduire son déficit

Romandie - 12.04.2016

Madrid - Le ministre de l'Economie d'Espagne, qui doit selon le FMI enregistrer cette année la plus forte croissance des pays développés, a promis mardi de réduire son déficit public comme le lui demande la Commission européenne.

"L'Espagne a l'économie qui croît le plus parmi les pays avancés", s'est félicité le ministre Luis de Guindos lors de la publication des prévisions économiques du Fonds monétaire international.

Le FMI prévoit pour l'Espagne une croissance de 2,6% en 2016, après 3,2% en 2015, devant les Etats-Unis qui bénéficieraient d'une croissance de 2,4% et loin devant l'Allemagne et l'ensemble de la zone euro qui devraient croître chacun de 1,5%.

M. de Guindos a assuré devant une assemblée d'investisseurs à Madrid que le gouvernement - qui expédie les affaires courantes depuis les élections de décembre - prévoyait "des mesures suite aux recommandations de la Commission européenne" qui lui demande de réduire son déficit public.

Le déficit public a atteint 5,16% du PIB en 2015 alors que Madrid avait promis à Bruxelles de le ramener à 4,2%.

L'Espagne prévoit un déficit de 2,8% en 2016, en dessous du seuil de 3% prévu par le pacte de stabilité, mais la commission trouve ses prévisions trop optimistes et table sur 3,5%.

"Ce que nous allons faire c'est réserver les 10 milliards d'euros de financement supplémentaires que doivent recevoir les régions à la réduction de leur dette publique", a expliqué M. de Guindos.

Le gouvernement conservateur de Mariano Rajoy attribue aux régions l'essentiel du dépassement budgétaire, ce que ces dernières contestent.

Les engagements d'un gouvernement sortant risquent cependant de rester vains si le parti conservateur ne parvient pas à se maintenir au pouvoir.

Mariano Rajoy insiste en vain pour former une coalition avec le Parti socialiste. Les partis ont vingt jours, jusqu'au 2 mai, pour trouver un accord et former un gouvernement, faute de quoi de nouvelles élections législatives devront être convoquées

Plus... Back